AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Prise de conscience- Aubin/Raphael

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
A6077Z

avatar

Nombre de messages : 1060
ava : Jo
sign : Jo
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Prise de conscience- Aubin/Raphael   Jeu 29 Juil - 14:34

PRISE DE CONSCIENCE

Le titre est bof mais j’ai pas trouvé mieux, bon vous avez échappé à « smack, smack and not crack, crack but I love him » trouvé par ma fille.
Pairing : Aubin/Raphaël
Rating : - 13
L’action se déroule après la découverte d’ Aubin de la trahison de son mec.
…………
Raphaël avait pris sa décision sur le chemin du retour, il allait tout avouer à Aubin. Il redoutait sa réaction mais il ne pouvait plus mentir, c’était au-dessus de ces forces.
Maintenant il était devant la porte d’entrée, sa clé à la main.Il avait l’impression de se retrouver des années en arrière, chez sa grand-mère. Le jour où au risque de compromettre la sortie au zoo prévue, il avait finalement avoué avoir cassé le vase de l’entrée. Buck le chien avait été innocenté et sa conscience soulagée.Sauf que cette fois il ne s’en sortirait pas avec des excuses et une réprimande, l’enjeu était plus important, c’est l’avenir de son couple qui était sur la sellette.
Mais pourquoi il avait cédé aux avances de Mathis. Mathis qui l’avait dragué ouvertement depuis son arrivée dans la boîte deux mois plus tôt. Oui il devait se l’avouer il avait eu une forte attirance pour cet homme dès qu’il avait franchi la porte de son bureau. Attirance confirmée et réciproque quand la poignée de main échangée lors de leur présentation s’était prolongé plus que nécessaire.Le lendemain son nouveau collègue avait attaqué bille en tête en lui proposant de venir prendre un verre après le boulot.Il avait refusé et quand Mathis c’était fait plus insistant il avait mis les choses au clair, il avait quelqu’un dans sa vie. Il avait réussi à le maintenir à l’écart jusqu’à ce séminaire, trois semaines auparavant.C’était la dernière soirée et tout les participants avaient décidé de finir la nuit en boîte. Ils avaient dansé, un peu, bu, beaucoup. Il était déjà passablement éméché quand Mathis lui avait proposé de prendre un dernier verre dans sa chambre, il avait accepté.
Ce verre il ne l’avait jamais bu car à peine la porte de la chambre refermée une bouche affamée avait pris possession de la sienne. Il avait essayé de le repousser pour la forme mais trop imbibé d’alcool il avait cessé toute résistance.

Des mains impatientes s’étaient faufilées sous sa chemise, avaient caressé son torse avant de s’immiscer dans son pantalon, alors vaincu par le désir il s’était laissé poussé vers le lit. Il avait été rapidement mit nu par son partenaire qui après déshabillé à son tour avait pris place sur ses cuisses. Il avait gémi sous des caresses de plus en plus audacieuses mais quand il avait voulu le positionner à quatre pattes une irrépressible envie de vomir l’avait saisi. Il l’avait repoussé, manquant de le faire tomber du lit. Il s’était rendu dans la salle de bain et quand il était revenu le teint pâle, soulagé mais trop faible pour regagner sa chambre il s’était glissé dans les draps à ses côtés.
Il s’était réveillé dans ses bras, ses jambes entremêlées aux siennes. Il avait répondu à son baiser matinal et il savait que s’ils n’avaient pas été pressés par le temps ils auraient continué ce qu’ils avaient commencé la nuit dernière.

Durant tout le trajet du retour il n’avait cessé de penser à ce qu’il avait failli faire. Il pensait à Aubin qu’il aimait plus que tout et il ne comprenant pas cette attirance qui le poussait vers un autre. Il jetait des brefs coups d’œil à Mathis qui, comprenant son besoin d’être seul, s’était assis à côté d’un autre collègue. Aubin était venu le chercher à la gare et quand il s’était jeté dans ses bras, il avait vu de la tristesse dans les yeux de celui qui le troublait tant.
Au bureau il s’était arrangé pour ne pas rester seul avec lui pensant résister ainsi à la tentation. Mais quand il l’avait croisé « par hasard » dans le parc où il faisait son footing matinal, il s’était dit qu’il était perdu.
Cela faisait une semaine qu’ils se retrouvaient tout les matins, avant de se rendre au bureau chacun de leur côté. Ils ne faisaient que s’embrasser sur ce banc qui était devenu le leur. Ils n’étaient pas allé plus loin malgré l’instance de Mathis mais la situation lui pesait et il avait décidé aujourd’hui d’y mettre fin.

xxXxx

Aveuglé par la colère et le chagrin Aubin marchait droit devant lui. Il faisait peu de cas des passants qu’il pouvait bousculer, il ne pensait qu’à regagner l’appartement, le leur pour combien de temps ?
Une fois la porte refermée l’envie d’un alcool fort se fait pressant. Il attrape la première bouteille à sa portée, pas besoin de verre il boit directement au goulot.
La première gorgée ne l’apaise pas, alors une deuxième suit, une troisième ? Non, il repose la bouteille, il sait par expérience que se saouler ne résous rien. Raphaël va bientôt rentrer et il a besoin d’avoir les idées claires.
Il ne sait pas encore quelle conduite prendre, lui jeter sa trahison à la figure ou serrer les poings mentalement pour ne pas craquer et faire comme s’il ne savait rien.

Le téléphone sonne dans le silence de la pièce, après un bref moment d’hésitation il répond. Son interlocuteur lui fait une proposition, il demande un délai de réflexion, mais quand il repose le combiné il sait qu’il va accepter.
Il est en train de regarder par la fenêtre les enfants qui jouent dans la cour de l’école voisine quand il entend la porte d’entrée s’ouvrir.
Il attend l’habituel « chéri, je suis rentré » de son amant. , mais celui-ci reste silencieux. Il se retourne pour le voir devant lui, le visage grave.
Il le voit hésiter comme s’il cherchait ses mots qu’il imagine sans peine, je ne t’aime plus, je te quitte.
Il a envie de le devancer de les dire à sa place mais il reste muet les bras ballants.
Enfin Raphaël se décide, chaque mot est une blessure de plus dans son cœur déjà meurtri et il ferme les yeux en attendant ceux qui lui infligeront le coup de grâce. Raphaël s’est tu alors il le regarde s’approcher de lui, d’un geste de la main il l’empêche d’aller plus loin. Il entends « je t’aime Aubin, pardon ».
Si ces paroles mettent du baume sur ses blessures il n’est pas prêt à pardonner sur l’ instant, il a besoin de temps, de s’éloigner alors il lui fait part de la proposition qu’on lui a faite.
A la demande de son patron il va aider le frère de celui-ci qui vient de reprendre un bar à Paris, dans le Marais. Il restera avec lui le temps qu’il trouve un barman, il va assurer l’intérim en quelque sorte.
Les larmes coulent sur les joues de Raphaël et quand il annonce qu’il part dans l’après-midi il le voit accuser le coup, alors pour résister à l’envie de le prendre dans ses bras, il sort de la pièce sans se retourner.

xxXxx

Quatre mois plus tard sur un quai de gare, un homme en attend un autre, le cœur battant. Ces mois de séparation ont été durs à l’un comme pour l’autre. Aubin avait laissé près d’un mois avant de reprendre contact avec son amant. Raphaël avait vécu pendant ce temps comme un zombie mais en avait profité pour rompre définitivement avec Mathis. Celui-ci avait alors choisi de démissionner plutôt que de croiser tout les jours l’homme dont il était tombé amoureux.
Quand il avait entendu la voix de son amant, Raphaël avait cru que son cœur s’arrêtait tant il redoutait d’entendre ce qu’Aubin avait à lui dire.
Ils avaient parlé longuement, Aubin avait pardonné. Lui aussi il avait connu la tentation, il avait été tenté d’y succombé dans un désir de revanche mais il avait résisté. Il l’avait dit à Raphaël qui blessé à son tour avait pris conscience du mal qu’il lui avait fait.

Le train s’arrête à sa hauteur, ses jambes tremblent d’impatience. Enfin il aperçoit celui qui lui a tant manqué, qui le cherche des yeux, l’autre le remarque enfin.
Leurs regards s’accrochent et ne se quittent plus alors qu’ils avancent l’un vers l’autre. Ils refrènent l’envie pourtant immense, de se s’éteindre et d’échanger un baiser passionné ils se prennent simplement par la main. Le reste ils le gardent pour tout à l’heure, lorsque qu’ils seront seuls avec leur bonheur retrouvé.




_________________


Dernière édition par A6077Z le Lun 11 Oct - 10:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Val



Nombre de messages : 3179
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: Prise de conscience- Aubin/Raphael   Jeu 29 Juil - 15:22

Ouuuaaais!!! bong bong trop d\\'la balle! bong bong trop d\\'la balle!
Belle transition entre les deux autres OS!! Je trouve ça super! J'aime beaucoup ce que tu fais, c'est génial! Ça peut paraître tout con, dans un résumé (ou un titre^^) mais non, c'est génial!
Je suis très contente de ses retrouvailles, c'est bien fichu! coeur

J'ai un peu été embêtée par le mélange des temps, passé et présent, parfois dans un même extrait! Mais sinon, j'ai envie de me répéter encore un coup: génial!!

Oh, j'adore la poignée de main entre Raph et Mathis, j'avais les images dans ma tête! drunken

_________________
<br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
minotaure
Math3us3 slashy
avatar

Nombre de messages : 1190
sign : Val
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: Prise de conscience- Aubin/Raphael   Jeu 29 Juil - 22:34

Une réconcilation, quelle bonne idée

Bon, plus sérieusement, c'est pas évident comme thème les remords, la rupture, et surtout la réconciliation mais tu traite tout ceci très bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lou
Plume de Dragon
avatar

Nombre de messages : 532
Date d'inscription : 16/07/2009

MessageSujet: Re: Prise de conscience- Aubin/Raphael   Ven 30 Juil - 18:43

Raphael a été tenté, il a même gouté mais n'a pas consommé jusqu'au bout.... Peut-être est-ce pour cela qu'il n'y a pas rupture définitive, juste un pause salutaire pour les deux. Aubain a un foutue chance d'avoir cette échappatoire du boulot juste à ce moment là. Il n'en a pas profité pour tromper son mec et se venger de lui.

J'aime bien mais je préfère leur petite escapade en z'amoureux pour le 14 Juillet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://universdragoun.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prise de conscience- Aubin/Raphael   

Revenir en haut Aller en bas
 
Prise de conscience- Aubin/Raphael
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OFF/ Forum Slash :: Fictions Originales - One-Shots :: Drame / Thriller / Psychologique-
Sauter vers: