AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une question d'apparences

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Numphea

avatar

Nombre de messages : 132
Date d'inscription : 17/03/2011

MessageSujet: Une question d'apparences   Mer 23 Mar - 17:00

Titre : Une question d'apparences
Rating : je pense que c'est tout public, au pire PG-13 mais pas plus
Genre : bonne question ! Drame en gros, romance d'une certaine façon, psychologique si on regarde bien.

Note : j'en avais marre de la guimauve, je voulais changer alors j'ai fais ça. Je ne suis pas sûre du résultat mais on verra bien si ça plaît ou pas rouge


Une question d'apparences

Le jour où il avait rencontré Raphaël, Léandre avait eu le sentiment qu'il serait le dernier homme de sa vie, son dernier amour. A ce moment là, il ne savait pas encore à quel point cette pensée était vraie. A présent qu'il était attaché au montant du lit, nu et tremblant de peur, des larmes coulant sur ses joues pendant qu'une lame froide glissait le long de son corps, il en prenait pleinement conscience.

C'était peut-être cliché mais croiser le regard de Raphaël pour la toute première fois avait suffit à le rendre totalement amoureux.

Comment aurait-il pu de toutes façons ne pas tomber sous le charme de cet homme qui semblait parfait en tout point ? Il avait suffit d'un sourire et d'un mot de Raphaël pour que Léandre soit perdu, sans qu'il ne s'en aperçoive.

Leur relation s'était rapidement établie, un peu comme si, au fond, c'était dans l'ordre des choses, comme si tout jusqu'à maintenant les avait poussé à être ensemble.

Et ce bonheur avait duré deux mois : 61 jours d'amour pur, les meilleurs de toute la vie de Léandre. Deux seuls mois – deux si court mois – où il s'était senti enfin entier, enfin véritablement lui comme si, avant Raphaël, il lui manquait une part de lui-même, un morceau de son âme et de son cœur qui lui aurait été arrachés et qu'il avait retrouvés dans les bras de Raphaël.

Alors Léandre s'était pris à croire en un future, lui qui appliquait à la lettre la maxime « Carpe Diem ». Il avait commencé à penser à un avenir, à espérer que leur amour continuerait toujours, qu'il survivrait malgré les années, qu'il resterait aussi fort jusqu'à la fin.

Il comprenant à présent à quel point il avait été idiot, à quel point l'amour l'avait rendu aveugle et il en payait les conséquences : des conséquences éternelles, à l'image de ce qu'il s'était imaginé pour leur amour.

Léandre le savait pourtant : personne n'est parfait. Mais il l'avait oublié au près de Raphaël, cet homme à la fois tendre et passionné, charmant et charmeur, magnifiquement beau et terriblement intelligent. Il ne lui avait trouvé aucun défaut et, loin de s'en inquiéter, il ne l'en avait aimé que beaucoup plus.

C'est alors qu'il voyait sa dernière heure arrivée, qu'il prenait conscience de ce dont il n'avait pas fait attention jusque là.

Si Raphaël avait été si tendre c'était pour endormir sa confiance, s'il était si passionné c'était parce que, parfois, sa vraie nature ressortait, s'il était si charmant c'était pour mieux le charmer, et s'il était si beau et si intelligent c'était pour s'en tirer, au final, sans que jamais personne ne le soupçonne.

Et, comme tous les autres avant lui, Léandre s'était laissé berner au jeu des masques, avait été bluffé par les talents d'acteur de celui qu'il avait aimé et n'y avait vu que du feu dans ses « je t'aime » factices et ses « toujours » mensongers.

Ce n'est qu'alors qu'il sentait cette lame s'enfonçait dans son corps de la même manière que Raphaël lui avait si souvent fait l'amour qu'il comprenait à quel point les apparences pouvaient être trompeuses.

Léandre avait été trompé. Plus que tout, il s'était laissé tromper. Il n'avait pas voulu voir tous les infimes détails qui auraient pourtant dû l'alerter. Il avait aimé croire que Raphaël était simplement fait pour lui, que l'un et l'autre ne pouvaient vivre qu'ensemble.

La réalité n'en était que plus douloureuse, le goût de ses larmes que plus salé. Et cette idée le frappait de plein fouet, à la façon du poignard dans sa chair. Il voyait ses illusions s'envoler à mesure qu'il sentait son sang le quitter.

L'homme si parfait qu'il aimait plus que tout laissait peu à peu la place à ce monstre dépourvu du moindre sentiment, dont le sourire de chasseur et les yeux illuminés de folie meurtrière n'avaient plus aucun point commun avec le sourire tendre et les yeux brillants d'amour qui l'avaient séduit 61 jours plus tôt.

Et, si au début il n'avait pas crû cela possible, s'il avait continué à espérer que celui qui voulait tant sa mort ne pouvait être l'homme aimant qu'il avait laissé envahir sa vie, maintenant que ses forces l'abandonnaient et qu'il poussait son dernier soupir, Léandre était forcé d'admettre que ce monstre était bien Raphaël, qu'il l'avait toujours été, mais qu'il n'avait jamais voulu le voir.

FIN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Val



Nombre de messages : 3179
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: Une question d'apparences   Jeu 31 Mar - 11:52

Me semblait bien que tu avais posté un petit quelque chose que je n'avais pas encore lu! C'est chose faite! Quelle surprise d'ouvrir la vanne aux comm' (enfin j'espère), sur ce coup-là, m'enfin vieux motard que j'aimais ^^

Ben pinaise, c'est ... je dirais pas "chouette", par égard pour ce pauvre Léandre, mais c'est excellent! Bien écrit, un brin poétique, un brin seulement, juste assez pour qu'on n'oublie pas le goût du sang! J'aime beaucoup le regard vers les 61 jours qui ont précédé celui-là, et le voile qui est levé sur les mensonges, la cruelle et insidieuse découverte de la vérité! hey

Je suis sur le derche, et j'applaudis ko bravo trop bien! respect

_________________
<br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
evan's

avatar

Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 02/01/2010

MessageSujet: Re: Une question d'apparences   Jeu 31 Mar - 12:58

C'est magnifiquement bien écrit, j'aime beaucoup trop bien!
Limite je prenais plus ma respiration, tellement j'étais à fond dans l'histoire.
Pauvre Léandre affraid
Il c'est bien fait avoir, et maintenant il le paye et horriblement.
En tous cas bravo bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Numphea

avatar

Nombre de messages : 132
Date d'inscription : 17/03/2011

MessageSujet: Re: Une question d'apparences   Jeu 31 Mar - 20:10

Merci gros calin

@ Val : Oui tu es bien la première mister green
Pour le côté poétique je n'ai pas fait très attention mais c'est en effet sans doute un peu lyric pour permettre le passage entre l'amour aveugle où tout il est beau, tout il est rose, et le moment de vérité où Léandre est sur le point de mourir. Apparemment j'ai réussi, ça me fait plaisir flower power

@ evan's : respire hein, je ne veux pas que tu meurs à cause de moi pale
Oui, hélas il n'a rien vu venir mais quand on y réfléchie bien ça arrive tous les jours. Pas au point d'en mourir, mais beaucoup de gens ne se rendent pas compte d'avec qui ils sont jusqu'à ce qu'un jour ça leur saute au visage. C'est ce que je voulais montrer.

Et encore merci à toutes les deux, ça me fait plaisir que vous ayez aimé bizz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
na

avatar

Nombre de messages : 933
Date d'inscription : 15/02/2010

MessageSujet: Re: Une question d'apparences   Ven 1 Avr - 1:27

Pauvre Léandre pale Il croyait avoir trouvé l'amour, il a rencontré la mort What a Face

C'est très bien écrit. Pour sûr, ça change de la guimauve bravo bravo

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Numphea

avatar

Nombre de messages : 132
Date d'inscription : 17/03/2011

MessageSujet: Re: Une question d'apparences   Ven 1 Avr - 21:35

Assez bien résumé haaan
J'aime bien faire des choses très différentes les unes des autres, ça m'embête de toujours rester dans les mêmes genres et univers.
Et merci pour ton commentaire gros calin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une question d'apparences   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une question d'apparences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OFF/ Forum Slash :: Fictions Originales - One-Shots :: Drame / Thriller / Psychologique-
Sauter vers: