AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La douce solitude

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Numphea

avatar

Nombre de messages : 132
Date d'inscription : 17/03/2011

MessageSujet: La douce solitude   Ven 8 Avr - 19:43

Fandom : aucun même si c'est dans la même ambiance qu'un OS que j'ai publié sur fictionpress et que je pourrais publié ici si ça vous plait.
Genre : drame psychologique
Résumé : Il est seul et ça l'effraie. Cette solitude le tue. Elle le détruit autant qu'elle peut le réconforter.
Petite note : pour le titre j'avais pas vraiment d'idée alors j'ai fais dans l'ironie, si vous trouvez mieux je suis preneuse.


La douce solitude.

La porte grince puis claque bruyamment, le son se répercute dans un écho infini.

Il est à nouveau seul et c'est presque pire que lorsque l'autre était encore là. L'obscurité et le silence sont ses pires compagnons. L'incertitude aussi. Ne pas savoir est souvent plus dévastateur que de vivre le cauchemar dans lequel il plonge dès que l'autre revient.

Mais l'autre est parti : pour combien de temps ? pour faire quoi ? C'est aussi pour ça qu'il n'aime pas ces moments de solitude : il ne sait pas mais veut savoir, il se pose des questions auxquelles il ne peut répondre, il angoisse et sa paranoïa finit par l'étouffer à un moment ou un autre.

Et dire qu'il l'aimait, la solitude. Mais c'était avant. Avant l'autre, avant ça.

Maintenant il la déteste – comme le sentiment d'être seul, de n'être rien – parce qu'il sait ce qu'est vraiment la solitude. La réelle solitude. Celle qui s'engouffre en vous comme la fumée des cigarettes qu'il a pu fumer. Celle qui s'infiltre dans vos veines comme un poison : lentement et dangereusement. Celle qui vous tue plus facilement qu'une arme. Celle, insidieuse, que vous ne remarquez pas et qui frappe sans que vous n'en soyez véritablement conscient.

Elle est vicieuse, la solitude, il est bien placé pour le savoir, c'est même la première chose qu'il a remarquée. Parce qu'elle vous apporte tout le réconfort dont vous avez besoin pour mieux vous poignarder dans le dos. N'y a-t-il pas plus reposant que le silence ? Mais n'y a-t-il pas, aussi, plus grand jugement ?

Il se laisse glisser contre le mur, son corps tremble dans ses moindres recoins, de froid, de peur, de folie également. Elle a vite frappé à sa porte celle-là aussi. Une amie de la solitude, certainement. Et puis elle est venue se loger partout où elle a pu. Depuis, les deux cohabitent et lui est devenu locataire de son propre esprit, de son propre corps.

Il est seul. Seul avec ses doutes, ses peurs, ses espoirs brisés, l'obscurité et le silence, avec un million de choses au fond mais si seul, si seul qu'il en aurait mal si seulement il était encore capable de ressentir quoique ce soit d'autre que l'immense vide qui lui remplie le cœur.

Il n'a plus rien à quoi se raccrocher. Ses souvenirs heureux ont laissé place au froid et à l'humidité de cet endroit. Ses espoirs de revoir un jour le soleil se lever se sont envolés à mesure que ses yeux se sont habitués à l'obscurité qui règne ici telle une reine.

Il sait qu'il ne reverra plus jamais l'extérieur, qu'il finira sa vie ici. Mais, seul, il lui reste ces questions qui le terrifient : quand ce cauchemar prendra-t-il fin ? Quand cessera-t-il d'avoir mal ? Comment partira-t-il ? Aura-t-il droit à une mort digne ? Sera-t-il humilié jusque dans ses derniers instants ? Toute une farandole de questions qui ont au moins le mérite de le déserter lorsque l'autre revient.

Parce que cela fait déjà plusieurs jours qu'il a cessé d'avoir peur de son kidnappeur et, qu'à la place, il tremble devant ce bourreau intransigeant qu'est la solitude.

Quand l'autre est là, il sait. Il sait qu'il mourra. Et du reste il s'en fiche éperdument. Dans ces moments où seule la douleur arrive encore à remplir son cœur, il n'a plus ni crainte ni doute, et un espoir renaît, faible et terriblement vacillant, mais bien présent : celui que tout soit bientôt terminé.

Quand l'autre s'en va, il ne sait plus. Il se perd dans ce maelström de sensations toutes plus effrayantes les unes que les autres, avec cette solitude, diabolique et sadique, qui rit de son malheur autant qu'elle se nourrit de sa peur.

Elle est devenue sa compagne la plus fidèle : à la fois épouse attentive et amante manipulatrice. Elle est plus subtile que n'importe qui mais plus dangereuse aussi. Bien plus sournoise que n'importe quelle femme, bien plus rusée.

Parce qu'au fond, elle sait se faire aimer. Et lui, comme tout les autres hommes, s'y est laissé prendre, attendant patiemment que le piège se referme sur lui. Il s'est perdu et il le sait.

Parce qu'elle est là quand il est au plus mal, il lui pardonne de lacérer son cœur. Parce qu'elle est la seule à l'écouter, il absorbe ses mensonges comme de l'eau de vie. Parce qu'elle est là, tout simplement, il ne lui en veut pas de le laisser seul.

Alors même si elle lui fait peur, bien plus que l'autre, même si elle l'a détruit, même si elle le tue plus facilement que ne pourra jamais le faire l'autre, finalement il l'aime sa solitude, il est prêt à accepter toutes les excuses qu'elle ne lui fera jamais.

Et il l'attend, sûrement autant qu'il l'a redoute, dès que l'autre s'en va, dès qu'il est seul.

Parce que sa plus grande peur, en vérité, c'est qu'elle l'abandonne elle aussi, que la solitude parte et qu'il ne lui reste plus rien.


FIN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
evan's

avatar

Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 02/01/2010

MessageSujet: Re: La douce solitude   Ven 8 Avr - 20:54

Pinaise Shocked
J'aime beaucoup l'ambiance, sombre, froide, limite sordide, c'est affraid
C'est trés bien écrit, j'ai lu sans m'interrompre tellement j'étais plongée dans l'histoire trop bien!
Pauvre gars, je sens que pour lui, la fin est proche et que ça va pas être la joie.
Mais je prie pour qu'il s'en sorte pitié
bravo bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
na

avatar

Nombre de messages : 933
Date d'inscription : 15/02/2010

MessageSujet: Re: La douce solitude   Ven 8 Avr - 22:48

Très très bonne idée de fond bravo Vraiment bien écrit : la description de la situation sordide de ce pauvre gars, ses pensées, son attente interminable...
bravo bravo

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Val



Nombre de messages : 3179
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: La douce solitude   Sam 9 Avr - 10:30

C'est subliment narré coeur
Je me disais "c'est glauque, ce mois-ci", mais bon, tu fais très bien passer le truc, tellement c'est ... sublimement narré Laughing A la limite, ça va au-delà de ce qui est arrivé à ce pauvre garçon, de ce qu'il subit de son kidnappeur, tout ça. Dans ce genre de situation, je pense que l'instinct de survie l'emporte sur tout, mais lui il est là, il attend. Je crois que la folie lui tient bien compagnie, finalement. Ca doit faire un bail qu'il est là. Enfin c'est comme ça que je le vois!
C'est hyper bien, bravo!!! bravo bravo bravo

_________________
<br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Numphea

avatar

Nombre de messages : 132
Date d'inscription : 17/03/2011

MessageSujet: Re: La douce solitude   Sam 9 Avr - 12:26

rouge Merci gros calin

Je voulais essayer de montrer que dans une situation pareille le pire n'est pas forcément les sévices physiques mais toute la partie psychologique derrière. Parce qu'arrivé à son stade la question n'est plus de savoir s'il va mourir mais quand et comment il va mourir.
Apparemment j'ai réussi à le faire passer, je suis contente mister green

Pour répondre à evan's :
Citation :
Mais je prie pour qu'il s'en sorte pitié
Euh fufufu je vais poster le OS alors et tu verras bien mister red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Val



Nombre de messages : 3179
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: La douce solitude   Sam 9 Avr - 15:47

Un beau chevalier dans sa Ford rouge? (Mustang, la Ford mister green )

_________________
<br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Numphea

avatar

Nombre de messages : 132
Date d'inscription : 17/03/2011

MessageSujet: Re: La douce solitude   Lun 11 Avr - 18:08

Pas exactement non mais je m'en voudrais de te gâcher la surprise el diablo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christie
Miss Aquatique
avatar

Nombre de messages : 488
ava : Val
sign : Val
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: La douce solitude   Dim 17 Avr - 15:42

BRAVO bravo bravo j'ai vraiment eu des frissons en lisant ton histoire, tu a su montre parfaitement la peur, et la folie qui s'installe peu à peu dans l'ésprit pale

Superbe histoire coeur coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Numphea

avatar

Nombre de messages : 132
Date d'inscription : 17/03/2011

MessageSujet: Re: La douce solitude   Mar 19 Avr - 20:41

Merci gros calin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
homer

avatar

Nombre de messages : 117
Date d'inscription : 25/02/2011

MessageSujet: Re: La douce solitude   Mer 27 Avr - 13:07

j'aime beaucoup bravo bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Numphea

avatar

Nombre de messages : 132
Date d'inscription : 17/03/2011

MessageSujet: Re: La douce solitude   Mar 3 Mai - 18:21

Merci bizz je suis ravie que ça te plaise mister green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La douce solitude   

Revenir en haut Aller en bas
 
La douce solitude
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OFF/ Forum Slash :: Challenges :: Les Challenges du Mois (2011) :: Avril 2011-
Sauter vers: